Home

Javier Senosiain




Conjunto satélite, 1995. Photo © Javier Senosiain

 

Initié par Claude Gosselin, directeur général et artistique du Centre international d’art contemporain de Montréal (CIAC MTL) au cours de 2016, le projet d’une exposition sur l’architecte mexicain Javier Senosiain a été réalisé par le Consulat général du Mexique à Montréal et présenté par l’Instituto Cultural de México à Montréal, sous la direction de Remigio Valdés de Hoyo.

 

L’exposition est en cours jusqu’au 28 décembre 2018.

Instituto Cultural de México
2055, rue Peel, Montréal
Du mardi au samedi
De 12h à 17h

 

À l’heure où les questions environnementales priment dans le débat public, Javier SENOSIAIN nous offre une plate-forme de discussion sur les enjeux de l’architecture organique et écologique.

 

Javier Senosiain

Pour en apprendre plus sur Javier Senosiain.

 

La folie organique de Javier Senosiain Aguilar

Par Paola Moretti (article complet et photos)

 

Suspendu sur les hauteurs de Mexico, cet ovni architectural semble hors du temps. Primitif ? Futuriste ? En tout cas, avec ses audaces formelles douces et confortables, idéal pour une vie de famille.

 

De l’extérieur, la Casa Tiburon ressemble à un requin. La majorité de l’espace est enfouie sous terre.

 

Le projet de Javier Senosiain Aguilar ? Construire un univers adapté au corps humain, une maison où il n’y aurait que des surfaces courbes car elles sont « les mieux adaptées aux besoins de l’homme ». L’architecte évoque, à propos de cette maison qu’il habite depuis la fin des années 1980 avec sa famille, le ventre maternel, la caverne des hommes primitifs, l’architecture vernaculaire, les igloos…C’est une maison souterraine qui doit son nom, Casa Tiburon, à sa protubérance extérieure, semblable à un requin noir (tiburon en espagnol). À la base, Javier Senosiain Aguilar a modelé une structure en filet métallique – support souple adapté aux effets vallonnés – qu’il a ensuite recouverte de ciment puis d’un épais manteau de terre tapissé de pelouse. Les arbres et les buissons ont été plantés pour que la maison reste fraîche l’été et conserve la chaleur de la terre l’hiver. Tout un programme qui garantit une température idéale et purifie 365 jours sur 365 un peu de l’air de Mexico.

 


Javier Senosiain. El tiburon, 1990. Photo © Mauri Pini